Videoprotection2.jpg

Vidéoprotection, ça vous regarde !

Cette démarche concertée permettra d’aborder la question de la délinquance et le sentiment d’insécurité dans son ensemble, mais aussi ce que cela peut impliquer pour la ville de Couëron. Si plusieurs outils existent pour lutter contre ces phénomènes, il est ici davantage question d’étudier l’intérêt et l’impact de la vidéoprotection.

Vidéoprotection, ça vous regarde !


Comme annoncé dans le programme du mandat, l’équipe municipale va ouvrir à la consultation la question de la mise en place de la vidéoprotection dans l’espace public. Les élus désirent s’appuyer à la fois sur l’analyse d’experts et sur l’avis des citoyennes et des citoyens pour prendre leur décision quant au déploiement de la vidéoprotection.

 

Étude de victimation

La 1ere étape s’engage dès début février avec une enquête de victimation auprès des habitantes et des habitants, menée par l’agence TMO, suite à une mise en concurrence. Elle consiste, via une enquête téléphonique auprès d’environ 500 Couëronnaises et Couëronnais, à mesurer le sentiment d’insécurité à Couëron comparativement à la délinquance réellement mesurée.

Le questionnaire soumis aux habitantes et aux habitants a été pensé conjointement par la Ville et TMO. Les résultats de cette enquête seront partagés lors de la première réunion publique de la démarche. Les données complètes seront également exploitées pour orienter l’ensemble de la politique publique de prévention et tranquillité publique de la Ville.

L’étape suivante sera composée d’un cycle de 2 réunions publiques. S’il n’est pas requis de participer aux 2 temps d’échange, c’est recommandé pour prendre la pleine mesure du sujet.

 

Première réunion publique – Délinquance et sentiment d’insécurité

 

Vidéoprotection ça vous regarde, réunion 1 : les enjeux de sécurité à l'échelle locale et les outils pour y répondre
Mercredi 3 avril 2024 à 18h30 - salle de l'Estuaire, rue de la Frémondière

 

La sécurité publique est un sujet complexe et délicat, tant le vécu des personnes impacte leur point de vue sur le sujet. Le souhait est donc d’échanger sur la question de la vidéoprotection en la mettant en perspective avec les enjeux du territoire en matière de sécurité publique.

Une première réunion publique permettra donc de réunir des experts du sujet (chercheur universitaire, représentants de commune, forces de l’ordre…) afin d’évoquer les impacts de la délinquance sur un territoire d’une part, et d’autres parts, de revenir sur la notion de sentiment d’insécurité, lié au ressenti des habitantes et des habitants, notion clé pour améliorer leur tranquillité au quotidien.

Ce temps d’échange sera également l’occasion de partager la restitution de l’enquête de victimation et donc de donner à voir plus en détails la situation locale. Il permettra enfin d’évoquer les solutions possibles sur le territoire, la vidéoprotection étant l’une d’entre elles.

 

Deuxième réunion publique – La vidéoprotection

 

Vidéoprotection ça vous regarde, réunion 2 : impact et pertinence de la vidéoprotection sur l'espace public
Mercredi 10 avril 2024 à 18h30 - Salle de l'Estuaire, rue de la Frémondière

 

Cette seconde réunion publique du cycle fera une focale sur la vidéoprotection, sous la forme d’un débat contradictoire animé par des invités « grands témoins » de la vidéoprotection.

Il ne s’agit pas ici de chercher un consensus pour les Couëronnaises et les Couëronnais, mais de recueillir différents points de vue sur :

- le déploiement d’un système de vidéoprotection dans une collectivité,
- la pertinence du système
- l’adaptation aux enjeux du territoire, ce qui fera écho à la 1ère réunion publique.

La première question fondamentale est celle du rôle des communes dans la gestion de la sécurité publique. Après un bref rappel des missions et rôles de l’Etat et des collectivités dans ce domaine, les compétences spécifiques des communes seront présentées.

Une fois ce cadre posé, le débat permettra d’aborder les différents arguments en faveur ou défaveur de la vidéoprotection, sur sa portée et ses objectifs :  

  • Est-ce que cela permet de réduire la délinquance sur le territoire ?
  • Comment sont utilisées les données enregistrées ? Comment est-ce encadré ?
  • A quel point la résolution d’enquêtes judiciaires est facilitée grâce aux images récoltées ?
  • Doit-on privilégier cet outil par rapport à d’autres, compte tenu de son coût ?

Une fois ces diverses questions abordées, le système de vidéoprotection éventuellement choisi par une collectivité doit également être réfléchi et source d’échanges : système avec surveillance en direct par des agents d’une part (type « centre de supervision urbain »), ou système avec enregistrement des images d’une autre (et utilisation uniquement sur réquisition judiciaire) ?

 Des représentants de commune seront présents afin d'exprimer leurs retours sur les avantages et inconvénients de chacun de ces modèles.

 

La phase de conclusion

Riche de ces étapes et des avis exprimés, l’équipe municipale pourra prendre sa décision et partager, avant l’été 2024, les nouveaux moyens qui viendront compléter les outils de la Ville en matière de politique publique de prévention et de tranquillité publique.